Actualités économiquesConseils Finance

Comment vérifier un chèque de banque en 2020 ?

Le chèque de banque est un moyen de vendre un objet représentant une certaine somme ; comme une voiture ; en étant certain d’être payé par l’acheteur. Enfin, en théorie, car les faux chèques de banques ont désormais tendance à se multiplier. Comment démêler le vrai du faux et réussir vos transactions de façon sécurisée en 2020 ? Focus.

Un chèque de banque, c’est quoi ?

Peu de personnes vont payer un objet de valeur avec du liquide. La deuxième alternative était souvent de payer par chèque classique. Malheureusement, le vendeur pouvait se retrouver avec un chèque en bois (ou sans provision). Cela signifie que l’argent n’était pas disponible sur le compte en banque de l’acheteur.

Il était alors nécessaire de faire des recours qui pouvaient prendre du temps et n’étaient pas toujours en faveur du vendeur qui se retrouvait sans son objet de valeur, mais aussi sans son argent.

Pour pallier à cela, il est devenu courant de demander, pour une telle transaction, de se faire payer grâce à un chèque de banque.

Cette pratique pourtant, connait désormais un revers de taille : les escrocs et autres faussaires savent comment les falsifier ; ce qui rend de nouveau toute vente compliquée. A moins de connaitre les astuces pour reconnaitre un vrai chèque de banque d’un faux. Nous vous disons tout ici.

Qui peut émettre un chèque de banque ?

Il n’y a qu’un établissement bancaire ; d’où le nom de ce moyen de paiement ; qui puisse établir un chèque de banque.

Avant l’apparition des chèques falsifiés, c’était un moyen sûr de savoir que l’on allait être payé, car la banque vérifiait toujours, au préalable, sur le compte de l’acheteur, s’il était en capacité financière d’acheter l’objet convoité. Dans le cas contraire, la banque n’émettait pas le chèque.

Il est pourtant utile de préciser que ce moyen de paiement doit être utilisé de façon exceptionnelle et ne constitue pas une solution pour procéder à tous ses achats usuels.

Comment vérifier si le chèque de banque que l’on vient de vous remettre est un vrai ?

Vous comptez vendre une voiture, un tableau de valeur et la personne intéressée vous propose de vous payer avec un chèque de banque ? Ne craignez rien, vous allez tout savoir pour vérifier rapidement si votre transaction va pouvoir se faire sans encombre.

Vérifiez le filigrane et les mentions obligatoires :

Afin de lutter contre les faux billets, mais aussi les pièces d’identité falsifiées, on peut trouver sur chacun d’eux un filigrane. Il en est de même pour les chèques de banque et ce, depuis 2009.

Intégré au papier, au dos du chèque, il se voit en transparence. La mention que vous trouverez est simple. Il est écrit « chèque de banque ». Le dessin de deux semeuses, de deux vagues doit également vous rassurer. La présence de ce filigrane est déjà une bonne indication, mais cela n’est pas suffisant. Les faussaires sont de plus en plus doués, alors ne vous arrêtez pas à cela.

Regardez si vous ne voyez des différences d’écritures dans la rédaction du chèque. Cela pourrait laisser supposer que le document a fait l’objet d’un grattage et qu’une personne malintentionnée a voulu réécrire dessus. Si c’est le cas, refusez le chèque de banque. Un document officiel ne possède qu’une seule écriture et ne comporte pas de rature.

Demandez les coordonnées de la banque de votre interlocuteur :

Le second point consiste à demander à l’acheteur les coordonnées téléphoniques de sa banque. Ne vous fiez pourtant pas à sa bonne parole, même s’il vous propose d’utiliser son téléphone (ou même le vôtre), pour appeler l’établissement bancaire.

Les faussaires et les voleurs travaillent souvent en réseau. Il est alors tout à fait possible de vous donner un numéro qui vous fera parler à un complice qui prétendra être agent bancaire. C’est aussi simple que cela.

Quand l’acheteur vous donne le numéro de téléphone, vérifiez, via votre téléphone, que cela correspond bien à une adresse physique où se trouve réellement une banque. Cela est facile de le faire avec un système de numéro inversé, par exemple.

Ce numéro, en outre, est censé figurer sur le chèque de banque qu’il vient de vous remettre, avec d’autres mentions obligatoires : le nom de la banque avec coordonnées complètes apparaissant dans un cadre qui s’appelle « payable en France », le numéro de compte, les nom et adresse de l’acheteur, le montant en toutes lettres, le montant en chiffre (comme vous le verriez sur un chèque classique), le lieu et la date d’émission. La date qui est indiquée doit être inférieure à un an et huit jours, pour que le chèque soit valide. Enfin, une ligne magnétique en bas du chèque de banque qui comporte des lettres et des chiffres achèvera de vous rassurer sur ce point.

Appelez la banque émettrice en présence du vendeur, quand vous êtes certains de la véracité de ses dires. Quand vous aurez votre interlocuteur en ligne, expliquez la situation et donnez le numéro du chèque, mais aussi le montant et votre nom. Si tout a été fait dans les règles de l’art, la banque pourra vous confirmer tout cela.

Demandez une pièce d’identité  et déposez votre chèque de banque le jour même :

L’acheteur n’est pas censé s’offusquer que vous lui demandiez de présenter sa carte d’identité. Car si le chèque de banque est valable, qui prouve qu’il est bien qui il prétend être ?

Quand tout cela est fait, il ne vous reste qu’une étape pour être certain(e) d’obtenir votre paiement. Ne laissez pas votre chèque de banque trainer sur la table, pendant quelques jours. Il s’agit le plus souvent d’une somme importante.

Rendez-vous le jour même dans votre agence bancaire et encaissez ce moyen de paiement sans attendre. La personne au guichet vous prouvera, en le faisant, sa validité et vous ne perdrez pas ce morceau de papier qui vous a demandé tant d’efforts de vérification !

What's your reaction?

Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

You may also like

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *