Categories Menu

Taxe carbone: le Président de la République rend ses arbitrages

A l'occasion de son déplacement dans l'Ain, le Président de la République s'est exprimé sur la taxe carbone, rendant ainsi des arbitrages particulièrement clairs et équilibrés. Nicolas SARKOZY concrétise une fois de plus une promesse de campagne puisqu'il s'était engagé, tout comme la candidate socialiste, a respecter les engagements du pacte écologique, dont la taxe carbone fait naturellement partie. Il prend également une décision courageuse et nécessaire pour l'avenir de notre planète et des générations futures.

Discours de M. le Président de la République sur la stratégie de la France dans la lutte contre le réchauffement climatique


Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires et les élus,
Mesdames, Messieurs,

Notre monde est parvenu à un moment de vérité. La crise économique
mondiale que nous traversons n’est certes pas encore terminée. Mais
nous devons aujourd'hui décider si nous voulons créer un monde
différent de celui d'avant la crise, un monde plus soutenable, plus
respectueux de l'environnement, un monde plus juste. Certains imaginent
déjà que, les premiers signes de stabilisation apparaissant à peine,
ils pourront faire comme si la crise n'avait pas existé. Ce serait une
très grave erreur. Le monde ne sera plus jamais comme avant : c'est dès
à présent qu'il nous faut agir pour écarter les périls qui menacent non
seulement notre pays, mais l'humanité et la planète toute entière.

Pendant des décennies, l’Homme ne s’est préoccupé de la nature que pour
mieux l’exploiter. L’héritage de ces excès, c’est à notre génération
qu’il appartient de le gérer, désormais. Et le plus terrible des défis
qui nous est posé, est celui du réchauffement climatique. Sans action
corrective de notre part, le réchauffement en cours menace de
s’accélérer : entre +1,8° et +4° d’ici à 2100, avec un risque d’une
nouvelle élévation du niveau de la mer compris entre 18 et 59 cm. Il
est temps d’agir.

J’ai l’intime conviction que c’est dans ces moments de grande
difficulté que se prennent les décisions qui tracent l’avenir. De la
crise économique inédite que nous connaissons, doit naître un monde
nouveau [...]

Retrouvez la suite du discours

 

Article posté le 10 septembre 2009