Categories Menu

Intervention française en Irak : unité nationale, solidarité et vigilance

Face à une menace terroriste devenue de plus en plus pressante, notre pays est engagé depuis le 19 septembre dernier en Irak où des opérations aériennes françaises viennent appuyer l’armée irakienne et les combattants kurdes qui luttent au sol contre les djihadistes de Daesh.

En application de l’article 35 alinéa 2 de la Constitution, l’Assemblée a entendu cet après-midi une déclaration du Gouvernement sur l’intervention des forces armées françaises en Irak.

Le débat qui a suivi cette déclaration a permis à l’ensemble des groupes politiques de droite comme de gauche d’appeler à l’unité nationale autour de cette intervention et de dire leur solidarité vis-à-vis de nos soldats engagés dans cette opération, baptisée « Chammal » (nom d’un vent du nord-ouest de l’Irak.)

Tous les groupes politiques ont également parlé d’une seule voix pour dénoncer les assassins de Daesh, leur barbarie et leur folie, qui menace la stabilité de cette région et la sécurité du monde.

Le groupe UMP a bien sûr affirmé sans détour son soutien à l’action militaire aérienne française  (le Premier ministre s’est engagé à ce que nos troupes n’interviennent pas au sol) et à l’unité nationale.

Notre groupe a néanmoins exhorté le gouvernement à intensifier la mobilisation diplomatique. Car aujourd’hui, seuls la France et les États-Unis sont engagés militairement en Irak. Or dans ce combat contre le terrorisme, il est primordial de mobiliser l’ensemble de la communauté internationale : nos partenaires européens, bien entendu, mais également la Chine et la Russie ainsi que nos partenaires arabes.

L’engagement des pays arabes est par ailleurs essentiel pour que cette guerre n’apparaisse pas comme une guerre de l’Occident contre l’Orient, comme une nouvelle « croisade ».

Le groupe UMP a également insisté sur la nécessité de s’interroger sur ce qui se passe à l’intérieur de nos frontières, où certains de nos concitoyens, souvent très jeunes, se retrouvent enrôlés dans ces filières djihadistes. Les déversements de haine anti-France, anti-juif, anti-chrétien, … auxquels nous assistons sur les réseaux sociaux nous interpellent et doivent être pris à leur juste mesure.  Sur ce point, notre vigilance doit être absolue.

Par ailleurs, le dysfonctionnement extrêmement grave qui a permis à trois individus soupçonnés d’activité terroriste, fichés comme tels et revenant de Syrie, de pénétrer en France sans être interpelés, est totalement inacceptable. Le Groupe UMP demandera très rapidement la création d’une commission d’enquête parlementaire pour que toute la lumière soit faite sur ce  dysfonctionnement inimaginable qui a mis en danger la sécurité de nos concitoyens.

Unité face à la menace. Solidarité vis-à-vis de nos soldats. Vigilance par rapport à la menace sur notre territoire. Telle est la position du Groupe UMP.

Article posté le 24 septembre 2014